Est-ce moi ou les hommes qui sont fous ?

J’entends régulièrement les phrases démarrer par « avant, c’était pas…. » ! Oui oui oui, mais avant c’est révolu et maintenant le constat est simple : messieurs, vous manquez considérablement de couilles courage.

Le temps...

La question que je me pose est d’où vient le problème ? Est-ce la montée des femmes dans la société qui pousse ces chers êtres à perdre leur bravoure ? Ou est-ce la perte de leurs vertus masculines qui pousse les femmes à prendre plus de place dans la vie, que ce soit dans le travail, la famille ou les relations amicales ?

Si je prends le panel des gens qui me sont proches et leurs histoires, je tombe rapidement dans le cliché de la catastrophe masculine. Nombreux sont ceux qui n’assument pas grand chose (ouhouh, réveillez-vous bande de nazes !!).

Il y a d’abord le premier « homme » de notre vie. Entre les pères absents, les pères méchants, ceux qui cumulent les deux côtés du tableau, c’est carrément alarmant. Les charmants papas sont-ils seulement bons à implanter leurs semences ? Les mauvais exemples sont tellement nombreux (et dévastateur) qu’il vaut mieux en rire. Si le silence et l’oubli restent le meilleur des mépris alors je prends parti ! La force des femmes est si puissante, si belle, que vous finirez par vous détester , de vos actes à ce que vous représentez.

Ensuite, nous avons les petit amis… ou « connard » est devenu langage courant. Le respect a donc perdu ses limites (j’ai du raté quelques épisodes, voir une saison toute entière) ! La femme libérée vous plaît au point de  vous effrayer. Vous êtes ridiculement drôle. En tout cas moi (avec du recul bien entendu), je vous trouve marrant. La vie est un jeu mais il serait bien agréable que les règles soient établit à l’avance.

Les amis masculins semblent dans l’ensemble être des modèles. J’explique difficilement ce paradoxe mais j’en profite pleinement. Après tout, c’est peut-être mon panel qui est particulier mais en tout cas c’est agréable, voir intense ou même magique.

Ma solution pour le reste ?

C’est un mâle qui me l’a soufflé. Il a vécu à l’époque ou les hommes étaient des hommes et il était déjà bien lucide. Je cite Epictète , « Ce n’est pas par la satisfaction du désir que s’obtient la liberté, mais par sa destruction ».

Petite explication (au cas où)… La liberté et par conséquent ce sentiment de bonheur, ne s’obtiendra pas par l’espoir de nouer un lien, quel qu’il soit avec un être qui ne le souhaite pas. Au contraire, la paix, la liberté et le bonheur arrivent en même temps que l’indifférence la plus sincère… 😉 Comme je suis en train d’écrire un billet sur le sujet, ce texte en devient quelque peu paradoxal, il est en réalité une manière ironique d’en discuter avec un petit espoir que les bonnes manières (re)fassent leur apparition. L’espoir est un futur, aucune illusion pour les cas actifs.

Heureusement, certains ont su garder leur place et ils héritent d’un amour inconditionnel (enfin, normalement), merci aux quelques Hommes qui restent bien plus forts que la moyenne, ceux qui laissent place à l’espoir et la vie.

Pour les autres il y a l’ignorance 😉

Publicités

3 réflexions sur “Est-ce moi ou les hommes qui sont fous ?

Laisser un super commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s